Coprinus

Coprinus

Coprin chevelu – Son action fortement hypoglycémiante est particulièrement efficace contre le diabète.

Le coprin est capable de provoquer une augmentation impressionnante de la sécrétion endogène d’insuline. L’effet hypoglycémiant du coprin fonctionne pour le diabète de type I et de type II.

Il a été constaté chez les diabétiques, qu’avec un traitement au coprin, le taux de glucose dans le sang a diminué autant que sous un traitement médicamenteux classique ; sans pour autant avoir d’effet indésirable sur le corps.

La teneur en vanadium de ce champignon explique ses hautes propriétés antidiabétiques : il aide à sensibiliser à l’insuline les cellules cibles dans la périphérie et il protège et régénère les cellules ß du pancréas.

« J’étais diabétique depuis de nombreuses années en plus de souffrir d’hypertension et de la goutte. Malgré tous les médicaments que je prenais j’étais très malade. Mon dernier espoir était les champignons et ils m’ont beaucoup aidé. » A. M.

Le coprin ne réduit pas uniquement le niveau de sucre dans le sang, mais aussi la dite HbA1c (l’hémoglobine glyquée) qui sert d’indi­cateur du taux de sucre dans le sang sur les deux à trois derniers mois peut être réduite.

Grâce à la régulation des taux de glucose, nous avons pu observer qu’avec un apport énergétique identique, la prise de poids peut être stoppée.

Des scientifiques chinois de grande expérience ont démontré que l’inhibition de la croissance de tumeurs malignes des tissus conjonctifs et de soutien était possible.

Le coprin est utilisé en médecine populaire d’Extrême-Orient pour aider la digestion en cas de constipation et aussi pour le traitement d’hémorroïdes.

Compilation des effets prouvés au cours d’études

  • Légère diminution des taux de glucose dans le sang au bout de 10h, réduction marquée après 11 jours.

  • Augmentation de la tolérance au glucose.

  • Efficace contre la prise de poids.

Domaines d’intervention dans la médecine traditionnelle chinoise

  • Encourage la digestion.

  • Contre les hémorroïdes.

Sources

  • Jianzhe Y., Mao X. - Icons of Medicinal Fungi from China ; CRC Press; 1989
  • Bailey C. J., Turner S. L., Jakeman K. J., Hayes W. A. - Effect of Coprinus comatus on Plasma Glucose Concentrations in Mice ; 1984
  • Prof. Dr. med. Ivo Bianchi - Moderne Mykotherapie ; Hinckel Druck, 2008
  • Han C., et al. - Hypoglycemic activity of fermented mushroom of Coprinus comatus rich in vanadium ; Journal of Trace Elements in Medicine and Biology. Vol. 20(3):191-196, 2006

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.