Coriolus

Coriolus

Trametes versicolor – Ce champignon utilisé depuis des générations en Asie Orientale soutient le système de défense dans son combat contre les virus, les bactéries et le cancer. Déjà il y a 5200 ans, « Ötzi » trans­portait l’un de ces ancêtres dans sa pharmacie de voyage.

Les polysaccharides du coriolus PSK et PSP soutiennent le système immunitaire du corps et sont antiviraux et antibactériens ainsi que cytotoxiques face aux cellules cancéreuses.

Au cours de nombreuses recherches sur des patients atteints de cancer, il a pu être également constaté que le coriolus bloque l’angiogénèse et la formation de métas­tases et l’apoptose peut alors débuter.

Le coriolus active la réponse immunitaire TH 1, d’où l’effet exceptionnel de ce cham­pignon contre les virus et cellules tumorales.

Le champignon médicinal coriolus avec ses forces antivirales très puissantes combat l’herpès zoster, les virus de la grippe et le cyto­mégalovirus. Il active les défenses cellulaires et la production d’anticorps. Particulièrement dans le cas d’infection au HIV ou de l’hépa­tite, il améliore de manière significative la qualité de vie. Cependant, il ne devrait pas être utilisé en cas de maladie auto-immune.

Les virus jouent un rôle majeur dans l’apparition du cancer. Une infection Epstein-Barr  produit souvent l’apparition du lymphome et du cancer du sein tandis que le papillomavirus humain (VPH) est responsable du cancer du col de l’utérus. Une étude clinique a démontré qu’après un an de traitement au coriolus, les résultats d’analyse du VHP étaient passés de positifs à négatifs. De même, des lésions exis­tantes sur le col de l’utérus ont disparue au cours du traitement. Le coriolus est l’un des majeurs champignons dans la prévention du cancer.

« J’étais très souvent touché par des virus grippaux, certaines fois même trois à quatre fois pendant l’année. Rien n’aidait jusqu’à ce que je commence à prendre du coriolus. Depuis je n’ai presque plus jamais attrapé de virus grippal. » C. B.

L’effet antibactériel et antifongique du coriolus ont pu être observé sur divers agents patogènes (e.coli, streptocoque ou candida). Les aphtes et infections des muqueuses buccales peuvent être traités à l’aide du coriolus.

Ce champignon médicinal est aussi très souvent utilisé au cours de radiothérapie. Les conséquences néfastes de cette dernière sur la formation des cellules sanguines et sur les muqueuses peuvent être traitées et diminuées de manière prophylactique avec le coriolus.  Des études ont été faites qui établissent que les dommages causés par les radiations sur les tissus sains sont réduits grâce au coriolus. Ceci est très certainement dû à son effet antioxydant. Ses polysaccharides suppriment la peroxydation des lipides et attrapent d’autres radicaux libres qui ont été créés par la chimio et radiothérapie. Les enzymes antioxydantes du corps telles que les superoxyde-dismu­tases (SOD) et la glutathion peroxydase qui sont activées par ce champignon. Les TNF sont activées par le champignon.

Des études individuelles indiquent également l’efficacité du coriolus sur les tumeurs hormono-dépendantes comme elles les sont sur les cancers du sein et de la prostate. Il aide les traitements qui bloquent l’action des hormones.

Compilation des effets prouvés au cours d’études

  • La croissance des cellules hormonodépendantes du cancer de la prostate peut être évitée. Le développement d’une résistance hormonale peut éventuellement être retardé. Le taux de PSA est réduit à travers un mécanisme dépendant du récepteur d’androgène.

  • La défense cellulaire est activée : les lymphocytes T et B, les monocytes, macrophages, cellules tueuses naturelles et les cellules de la moelle épinière sont alors stimulées.

  • La production d’anticorps et cytokines (interleukine, interféron, TNF) est stimulée

  • Vous pouvez assister à la réduction de la taille de la tumeur et la prolifération des cellules cancéreuses peut être évitée par l’inhibition de la synthèse de l’ADN.

  • On a pu observer un effet antiviral sur le cytomégalovirus, le VIH, le virus de l’herpès, et le papillomavirus humain (HPV).

  • Le coriolus peut être pris à titre prophylactique contre le cancer, en particulier en cas d’exposition à des radiations et produits chimiques.

  • Le PSK peut bloquer l’angiogénèse et ainsi la propagation de la tumeur.

  • Le PSP peut déclencher l’apoptose des cellules cancéreuses.

Domaines d’intervention dans la médecine traditionnelle chinoise

  • Propriétés: sucré, légèrement chaud.

  • Renforce la rate.

  • Influe sur le cœur et le foie.

  • Évacue la chaleur et les toxines.

  • Renforce l’énergie et l’esprit.

  • Réduit le mucus et l’humidité.

  • Renforce le Yin rénal et celui du foie.

  • En cas de cancer.

  • En cas d’hépatite chronique.

  • En cas d’infections des voies respiratoires supérieures, d’infections urinaires et du système digestif.

  • Contre la fatigue.

Sources

  • Tze-Chen Hsieh, Joseph M. Wu - Cell growth and gene modulatory activities of Yunzhi (Windsor Wunxi) from mushroom Trametes versicolor in androgen- dependent an androgen-insensitive human prostate cancer cells. ; Int. Journal of Oncology 18: 81-88, 2001
  • Kevin K.W. Chu, Susan S.S. Ho, Albert H.L. Chow - Coriolus versicolor: A Medicinal Mushroom with Promising Immunotherapeutic Values. ; J Clin Pharmacol 2002, 42:976-984
  • T.B.Ng - A Review of Research on the Protein-Bound Polysaccharide (Polysaccharopeptide, PSP) from the Mushroom Coriolus versicolor (Basidiomycetes: Polyporaceae). ; Gen.Pharmac.Vol. 30, No.1, pp. 1-4, 1998
  • Monte Fisher, Li-Xi Yang - Anticancer Effects and Mechanisms of Polysaccharide-K (PSK). Implications of Cancer Immunotherapy; Anticancer Research 22: 1737-1754 (2002)
  • Vincent E.C. Ooi, Fang Liu - Immunomodulation and Anti-Cancer Activity of Polysaccharide-Protein Complexes. ; Current Medicinal Chemistry, 2000, 7, 715-729
  • Jennifer M.F.Wan, Xiaotong Yang, … - The I´m-Yunity Polysaccharopeptide (PSP) From Coriolus versicolor Cov-1 Mycelia Induces Cell Cycle Block and Apoptosis in HL-60 Cells2; P-INCOMM-32 ; Prof. Dr. med. Ivo Bianchi - Moderne Mykotherapie ; Hinckel Druck, 2008
  • Hobbs, C. - Medicinal Mushrooms ; Botanica Press, 1995

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.