L’artériosclérose

 
Articles associés – cliquez ici

Auricularia, l'hypertension , Maitake,
Pleurotus, Reishi, Shiitake

 

L’homme a l’âge de ses vaisseaux!

L’âge avançant, nos vaisseaux eux aussi changent. Des dépôts se forment, les artères se contractent et perdent de leur élasticité. Jusqu’à un certain point, ces changements sont tout à fait normaux. Mais si une artériosclérose – plus communément appelée le durcissement des artères– s’est déjà développée, les conséquences pourraient être fatales. Près de la moitié de tous les décès du monde occidental est due à l’artériosclérose. Entre autres, on parlera des très douloureux changements dans les vaisseaux périphériques, principalement dans les jambes et le bassin, l’hypertension artérielle, l’oppression thora­cique, l’insuffisance cardiaque, les crises cardiaques et AVC.

Les facteurs de risque les plus importants pour l’artériosclérose sont des taux de triglycéride élevés et constants entre 150 mg/dl, soit 1,7 mmol/l, un taux bas de cholestérol HDL de moins de 60 mg/dl ou 1,5 mmol/l ou un taux trop élevé d’homocystéine, à savoir supéri­eure à 8 mmol/l.

Les causes et la formation d’artériosclérose

Du fait de nos modes de vie trépidants, le besoin de détente s’exprime plus, ainsi que celui d’une alimentation plus équilibrée et d’exer­cices bien souvent trop courts. Les conséquences : nous nous mettons constamment sous pression, et récupérons trop peu souvent, et ainsi nous sommes en stress constant. De cette manière, la production de radicaux libres qui abîment les parois de nos vaisseaux sanguins et contribuent au développement de l’artériosclérose dans notre corps augmente. Notre organisme est également mis à rude épreuve à cause des toxines environnementales et de la nicotine, ces derniers inondant notre corps de radicaux libres et faisant monter le taux d’homocystéine s’élevant alors à 8 mmol/L; un autre indice de l’apparition d’artériosclérose. En cas de stress constant, la libéra­tion de cortisol est aussi en forte augmentation. Le cortisol assure qu’il y a toujours suffisament de sucre disponible comme source d’énergie. Il fait monter en conséquence le niveau de glucose, qui à son tour, endommage les parois des vaisseaux internes. Ce phéno­mène a pour conséquence un excès de radicaux libres provocant l’oxydation des lipides sériques, qui conduit également à des dommages vasculaires.

« En 1994, j’ai eu trois pontages, en 2005 un pontage ainsi qu’une nouvelle valve cardiaque. Depuis un an, je prends du shiitake contre l’artériosclérose et l’hypertension. Mon cholestérol total, HDL et LDL a chuté à des niveaux normaux. » W. K. d’Hanau

Ces blessures des parois internes des vaisseaux sont décisives dans le développement d’une artériosclérose. Comme pour une plaie externe, notre corps réagit à l’aide de processus de réparation et inflammation afin de mettre en marche la guérison. C’est le stockage de cholestérol, soit des triglycérides ou bien de l’homocystéine dans les parois de vaisseaux, qui tente de sceller les fissures microfines créées par ce processus de réparation. Il active également des facteurs coagulant afin d’éviter la fuite du sang des vaisseaux. Ceci conduit automatiquement à un durcissement des vaisseaux et par la suite à l’augmentation de la pression sanguine. La pression sanguine augmentée mène à d’autres lésions sur les artères. Ce cercle vicieux ne peut être brisé que par l’élimination des causes de la maladie.

Lorsque l’on veut entreprendre quelque chose contre l’artériosclérose, il est extrêmement important de réduire son taux de radicaux libres, et de renforcer le tissu conjonctif afin que les parois vasculaires restent intactes. C’est pourquoi il est important d’augmenter la teneur en cholestérol HDL dans le sang, donc de réduire le taux les triglycérides et l’homocystéine. Les champignons médicinaux sont tout particulièrement efficaces à cet égard.

« Après deux pneumonies surchargées, j’ai attrapé une bronchite, les sinus encombrés, et la pression sanguine trop faible, des dépressions ainsi qu’un taux de cholestérol très élevé. Grâce au cordyceps, au shiitake et au reishi tout est arrangé. Les analyses sanguines sont de nouveau normales. » Madame E. P. de Lich

Les champignons médicinaux peuvent remédier aux causes de l’artériosclérose

L’un des champignons les plus significatifs, qu’il s’agisse de prévention ou bien du traitement de l’artériosclérose, est le shiitake. Ce champignon médicinal dispose de propriétés de consolidation du tissu conjonctif. Vu que les parois de nos vaisseaux sanguins peuvent être composés principalement de tissu conjonctif, il est ainsi en mesure d’empêcher activement les dommages sur les vaisseaux causés par les radicaux libres.

On peut à l’aide du shiitake, contrecarrer les causes primordiales de l’artériosclérose. Cet effet est encore renforcé par le fait que le shiitake influence positivement les taux de lipides dans le sang. Il abaisse le niveau de cholestérol total et augmente le taux de bon cholestérol pour le corps, le HDL. Le HDL transporte la graisse des petits vaisseaux vers le foie afin qu’ils puissent y être métabolisés. Les dépôts dans les artères sont empêchés, et ainsi une bonne circulation est assurée. De plus le champignon médicinal maitake abaisse le niveau total de cholestérol dans le sang en plus des  triglycérides. Il empêche également l’abaissement du niveau de cho­les­térol HDL et facilité l’élimination des plaques. Le maitake a fait ces preuves principalement auprès des personnes en surpoids, victimes d’un stéatose et ayant un taux élevé de triglycérides.

Un autre facteur qui peut provoquer une artériosclérose est un taux trop élevé d’homecystéine. Dans un tel cas, le champignon médi­cinal pleurotus est fortement conseillé. Il est riche en acide folique et en Vitamines du groupe B, et il aide ainsi à mieux soulager les excès d’homocystéine. Il aide également à protéger les vaisseaux.

L’auricularia est une alternative naturelle aux anticoagulants

Les améliorations des propriétés de fluidité du sang sont notoires avec l’auricularia. Ce champ­ignon peut empêcher l’adhérence des plaquettes de sang, placer les vaisseaux et réduire les taux de lipides dans le sang. Ainsi on évite la formation de caillots sanguins et la circulation sanguine est encouragée.

L’auricularia peut être utilisé comme une alternative naturelle aux anticoagulants, sans qu’il n’y ait de risque d’augmentation de la tendance hémorragique. Les causes de l’artériosclérose au contraire du shiitake, ne sont pas tout de suite éliminées avec ce champ­ignon médicinal, mais ce dernier en cas d’artériosclérose déclarée améliore la circulation sanguine et diminue les risques de thrombose.

« Je souffrais d’un taux de lipides trop élevé, en particulier les triglycérides étaient trop haut. Les taux de lipides se sont beaucoup améliorés. Depuis 20 ans, j’essaye divers médicaments. Depuis maintenant environ quatre, je prends un traitement à base des champignons médicinaux maitake et cordyceps. Les taux de lipides dans le sang se sont améliorés. Je vais continuer à ingérer des champignons. » Monsieur E. J. de Pinneberg

Le reishi agit de manière équilibrante et anti-inflammatoire

Lorsque les symptômes du stress tels que l’anxiété, la tension et l’insomnie sont au premier plan, il vous faut absolument ajouter le reishi à votre traitement. Il calme le système nerveux et détend les vaisseaux sanguins. Avec une réduction du stress, le corps produit moins de ces radicaux libres qui favoriseraient le processus inflammatoire. Le reishi réduit la formation des inflammations chroniques de la paroi des vaisseaux et neutralise ainsi  les potentiels blessures vasculaires. De plus, il fait baisser le taux de cholestérol total et encourage la saturation en oxygène du sang, ce qui a un effet positif sur l’activité cardiaque.

Monsieur E. K. de Geisenheim nous écrit: « Je prends du shiitake depuis 2004. Je ne peux que conseiller les champignons. Mon état est dorénavant équilibré. »

Tous les champignons médicinaux ont un effet essentiellement antioxydant, de sorte que les dommages causés par les radicaux libres soient réduits par leur action. Si le stress oxydant dans le corps devait être très élevé, l’apport supplémentaire d’OPC (farine de pépins de raisins) en combinaison à de la Vitamine C naturelle s’avèrerait très utile.

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.