Le diabète

Le diabète sucré est un trouble du métabolisme. On différencie aussi chez les animaux les diabètes de type I et II.

Les chiens

Les chiens sont le plus souvent touchés par le diabète de type I, au cours duquel les cellules du pancréas produisant l’insuline sont endommagées ou détruites. Les animaux touchés souffrent d’un manque d’insuline qui se forme dans le pancréas. Par le manque de cette hormone, les cellules reçoivent trop peu d’énergie, bien qu’il y ai suffisamment de sucre dans le sang.

Le corps tente d’équilibrer le manque d’énergie dans les cellules par la réduction de la graisse corporelle et musculaire (protéines). Ceci mène à l’accumulation de métabolites toxiques dans les organes excréteurs.

Les animaux touchés, malgré un bon appétit, maigrissent, cicatrisent moins bien, s’affaiblissent et affichent une opacité du cristallin.

Pour le diabète type I nous vous conseillons le coprin pour ses vertus. Ce champignon médicinal protège les bêta-cellules du pancréas qui produisent l’insuline. Le coprin contient du vanadium qui agit de manière similaire à l’insuline dans la poudre de champignons entiers. L’agaricus blazei murrill (ABM) régule le système immunitaire, renforce le pancréas et la rate. En soutien aux organes excréteurs et pour renforcer les fonctions rénales nous vous conseillons le cordyceps, et afin de renforcer les poumons et le foie, administrez du reishi.

Les chats

Les chats sont majoritairement victimes de diabète de type II. LA cause de l’apparition d’un diabète de type II sont le surpoids et un manque chronique d’exercice. La plupart des aliments pour chats contiennent beaucoup trop de glucides, incitant alors l’obésité et le diabète.

Après le repas, le taux de sucre augmente trop rapidement et le pancréas va alors libérer trop d’insuline. Les cellules essayent de se protéger d’une surdose en sucre qui peuvent causer des dommages cellulaires, et ne laissent dans les cellules que suffisamment de sucre qu’elles seront capable de brûler. Si il y a une surdose de sucre, alors le sucre n’atteindra pas les cellules, bien qu’il y ait suffisamment d’insuline dans le corps.

Dans la médecine occidentale, on appelle cela la résistance à l’insuline.

Si la quantité de glucose ingérée est plus élevée que ce dont a besoin l’organisme, alors le glucose résiduel est converti en graisse dans le foie pour plus tard être stocké comme graisse corporelle.

Les chats diabétiques ont un appétit très fort, ils souffrent d’apathie et sont sujets à des infections et cystites. Les maladies secondaires typiques chez les chats sont l’artériosclérose, les troubles circulatoires et l’insuffisance rénale chronique.

Afin d’accompagner au mieux le traitement il est très important également de changer le régime alimentaire de votre animal. Ainsi, associée aux vertus des champignons médicinaux le taux de glycémie dans le sang se normalisera de manière à ce que les injections d’insuline deviennent inutiles sur le long terme.

Les polysaccharides bioactives du coprin ont un effet fortement hypoglycémiant. Le vanadium lui, lorsqu’on le prend sous forme de poudre de champignons entiers agit comme l’insuline. Pour les diabètes de type II, il est recommandé de prendre le coprin en combinaison au maitake. La prise du maitake améliore la combustion des graisses et aide à éliminer les troubles du métabolisme lipidique dans le foie en plus d’éliminer la graisse.

Les chevaux

Tout comme les chats, les chevaux souffrent aussi de diabète de type II, le syndrome métabolique équin. En plus d’un surpoids et d’un manque de mouvement, l’une des causes du diabète chez les chevaux est le dit syndrome de cushing équin. L’un des symptômes métaboliques les plus fréquents chez les chevaux est la fourbure.

Pour le syndrome métabolique équin, de la même manière que pour le diabète de type II, il faut associer le maitake au coprin. Si une fourbure est déjà présente, l’auricularia favorisera la circulation sanguine de la paroi du sabot. Il améliore l’approvisionnement en oxygène et la fluidité du sang en plus de renforcer les vaisseaux. Le reishi calme les douleurs et inhibe les inflammations. Tout comme l’auricularia il améliore l’apport d’oxygène et a un effet similaire à la cortisone.

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.