Les allergies

Comme pour nous humains, le nombre d’animaux souffrant d’allergies à fortement augmenté ces dernières années. Les causes en sont principalement l’augmentation de la pollution, les substances allergènes dans les aliments et médicaments, les produits chimiques utilisés pour le nettoyage, lavage et autre.

De manière générale toute substance peut être déclencheur d’une allergie. Les réactions allergiques sont déclenchées chez les personnes allergiques par des substances issues de l’environnement qui chez les personnes non allergiques ne susciteront aucune réaction.

Ces substances exogènes sont appelées allergènes ou antigènes. Le contact aux allergènes se fait par la peau, les voies respiratoires, le tractus gastro-intestinal par ingestion ou injection.

L’image de l’allergie est très variée. Elle peut se traduire par des problèmes de peau affirmés, des infections des oreilles résistant aux traitements, des troubles gastro-intestinaux (vomissements, diarrhées et ballonnements) ou encore par des bronchites incurables.

Dans le sens médical, une allergie est une réaction d’hypersensibilité de l’organisme à des substances de son environnement. La réaction de protection naturelle du corps contre les envahisseurs et hors de contrôle et fonctionne mal.

Le système immunitaire n’est plus en mesure de différencier les substances néfastes et celles qui sont anodines. Le corps se défend de substances inoffensives avec une réaction de défense.

On sait en principe qu’une allergie est souvent liée à une prédisposition héréditaire, mais fondamentalement chaque animal peut devenir allergique. La condition préalable à l’apparition de l’allergie est toujours le fait que le système immunitaire soit perturbé.

Environ 80 pourcent du système immunitaire sont associés à l’intestin. Il protège l’organisme des agents pathogènes et des cellules malignes.

La flore intestinale sort rapidement de son équilibre à cause des bactéries, une mauvaise alimentation, des toxines, des médicaments ou des vermifuges. Les bons germes sont endommagés alors que les mauvais se développent. Les polluants ne peuvent plus être suffisamment bloqués. La paroi intestinale devient perméable et des changements inflammatoires ainsi que des métabolismes toxiques se produisent.

Les ballonnements, éructations, crampes intestinales ainsi que des selles grasses et nauséabondes sont les signes d’une flore intestinale affaiblie et déréglée. Si l’intestin est affaibli, le système immunitaire perd de sa force et montre des réactions défensives excessives, c’est à dire des allergies.

Parmi les allergies les plus fréquentes chez nos animaux on compte:

• la dermatite atopique (eczéma atopique)

• l’allergie à la salive de puces

• l’allergie ou intolérance alimentaire

• l’allergie aux acariens de fourrage

• l’allergie aux acariens

• l’allergie au pollen

• l’allergie à la moisissure de champignon

Il est possible d’éviter le contact avec certains allergènes, mais pour d’autres allergènes comme par exemple les acariens ou le pollen, il est impossible d’éviter le contact. Dans ces cas, l’utilisation des champignons médicinaux procurera aux animaux touchés un soulagement des troubles et une bonne qualité de vie.

Les champignons de base à utiliser en cas d’allergies sont le reishi et l’hericium. Le reishi minimise la libération d’histamines apportant ainsi un effet bénéfique sur les réactions allergiques. Son effet similaire à la cortisone soulage les inflammations de la peau et des muqueuses. Il renforce les poumons et le cœur, et ainsi exerce une influence positive sur l’alimentation en oxygène du corps, ce qui très important pour l’asthme allergique. L’hericium encourage la construction de la muqueuse intestinale de sorte que les substances allergènes issues de l’alimentation ne puissent pas passer si facilement à travers la paroi intestinale. C’est en cas de dermatite atopique et d’allergie alimentaire que cet effet est à considérer. Le polyporus lui a un effet sur le système lymphatique affaibli, il est utile contre les allergies de contact et l’eczéma atopique. Le pleurote favorise la colonisation de la muqueuse gastrique par des bactéries probiotiques, très utile après un traitement antibiotique.

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.