Les antioxydants et OPC

La recherche scientifique a clairement montré que les radicaux libres contribuent à la destruction des cellules et tissus. Nombre de problèmes de santé mais aussi le vieillissement prématuré sont dus à des dommages cellulaires, il est donc de la plus haute importance de se protéger des excès de radicaux libres grâce aux antioxydants.

Les radicaux libres sont en relation avec l’apparition de plus de 50 maladies comme: l’artériosclérose, les crises cardiaques, le diabète , les rhumatismes, les maladies auto-immunes, les allergies, les déficits immunitaires, les cancers et beaucoup d’autres. C’est principalement dans le cas de maladies inflammatoires et dégénératives que les radicaux libres jouent un important rôle.

Les radicaux libres augmentent avec nos conditions modernes de vie. Des facteurs comme la pollution, l’alcool, le tabagisme, certains médicaments comme les cytostatiques ou les pillules contraceptives, l’exposition à des radiations, les maladies tumorales, le surmenage physique, le stress, les abondants bains de soleil et les additifs alimentaire mènent à la formation de radicaux libres, ce qui a pour conséquence un stress oxydant.

L’émergence des radicaux libres et leurs effets

L’organisme afin de produire de l’énergie nécessite de l’oxygène. Au cours de ce processus, des substances (produits intermédiaires) hautement réactifs et agressifs qu’on appelle les radicaux libres. Il s’agit des plus petites particules de composés chimiques possédant des électrons non appariés. Vu que ces derniers ont pour but de retrouver un nombre paire d’électrons, ils sont particulièrement prompts à réagir et arrachent des électrons à d’autres molécules simples. Ceci mène à une oxydation.

D’une part, les radicaux libres existent en raison des processus métaboliques normaux qui existent en permanence dans le corps, d’autre part également par des influences extérieures. Certains d’entre eux peuvent être évités par une hygiène de vie saine, d’autres sont comme livrés à l’homme sans qu’il puisse y remédier.

Les radicaux libres s’engouffrent de préférence vers les protéines et graisses vitales. Mais ils peuvent aussi attaquer l’intérieur des cellules, la matière génétique et les membranes cellulaires. Les délicates membranes des cellules humaines sont particulièrement sensibles à ces attaques qui les détruisent très facilement. Les cellules endommagées meurent ou bien elles changent. Au cours de la vie de telles détériorations s’accumulent ; des maladies se développent ou bien nous avons affaire à un vieillissement prématuré. Chaque tissu et chaque organe du corps peuvent être atteints.

La signification des antioxydants

Les radicaux libres endommagent en premier lieu le corps lorsqu’ils prennent la main et que l’organisme ne peut plus les contrôler. Un corps sain dispose de mécanismes de protection, appelés les antioxydants, tels que par exemple les enzymes (superoxyde dismutases, SOD), le système glutathion ou bien les Vitamines, capables de neutraliser ces substances hautement réactives et ainsi de se protéger des excès de radicaux libres. Ces antioxydants sont en mesure de fournir un électron sans pour autant se transformer en un radical libre. C’est ainsi que les antioxydants servent les radicaux libres en électrons es rendant inoffensifs, leur soif d’attaque est freinée et l’oxydation des structures cellulaires et molécules de protéines est gênée. Les antioxydants agissent donc telles des substances protectrices et sont des piégeurs de radicaux libres.

Où sont produits les antioxydants?

C’est avant tout grâce à une alimentation équilibrée avec beaucoup de fruits, légumes et champignons que nous consommons beaucoup d’antioxydants. Il s’agit par exemple, des Vitamines A, B, C et E, du bêta carotène, du lycopène, de l’anthocyane et de l’allicine. En plus en consommant des substances végétales nous ingérons des composés phytochimiques secondaires (flavonoïdes) qui régénèrent nos piégeurs de radicaux dans le corps.  Du fait que les antioxydants se complètent et se multiplient, il est important en temps que compléments alimentaires de bien penser à les combiner de la même manière que la nature nous les proposerait. Les traces de zinc, cuivre et sélénium sont très significatifs aussi pour l’activité de certaines enzymes qui participent au processus antioxydant. Les scientifiques de l’université de Penn State ont trouvé que les champignons sont tellement riches en antioxydants qu’ils surpassent beaucoup d’autres aliments.

Les OPC: les antioxydants les plus efficaces

Les antioxydants les plus efficaces sont les OPC (oligo-proanthocyanidines) issus du groupe flavanique. Les OPC se trouvent en grande quantité dans les pépins de raisins. C’est un professeur français, Dr. Jack Arthur Masquelier qui les a découvert au cours d’analyses qu’il conduisait au début des années 40 sur des arachides. Ce faisant il trouva une substance incolore avec un fort effet protecteur sur les vaisseaux sanguins. En 1995 Masquelier pu apporter la preuve que la même substance se retrouvait dans les peaux et pépins de raisins et ces flavanoles sont supérieurs aux flavonoïdes quant à leur effet protecteur vasculaire.

Les OPC ont une biodisponibilité de presque 100 pourcent, vu qu’ils peuvent être détecté dans le sang seulement quelques secondes après avoir été ingérés et diffusés dans le corps. Ils sont solubles dans l’eau et atteignent leur plus haut niveau de concentration dans le sang après 45 minutes. Après 72 heures ils sont entièrement consommés. Il se produit la même chose pour la Vitamine C qui passée la barrière hémato-encéphalique, exerce son effet dans le cerveau. Après seulement 24h, la résistance des vaisseaux sanguins a doublé.

Selon les études des instituts Pasteur et Huntington, les OPC ne sont ni toxiques, ni cancérigènes ou encore mutagènes (changements héréditaires). Les OPC se relient aux protéines, en particulier au collagène. Ainsi se produit un renforcement des vaisseaux sanguins et une amélioration de la circulation sanguine a lieu participant à la réduction des plaquettes.

Les OPC apportent une plus grande résistance, améliorent les fonctions mémorielles, ralentissent le processus de vieillissement et ont un effet protecteur contre les caries et inflammations. De plus, ils renforcent le système immunitaire et régulent la libération d’histamine.

Vu l’effet tout particulier des OPC sur le collagène, ils ont aussi une influence positive sur l’aspect de la peau et du tissu conjonctif. On peut également traiter très efficacement les troubles hormonaux, l’instabilité mentale et la fatigue chronique à l’aide d’antioxydants comme les OPC. De plus ils ont un effet antiviral direct (grippe et virus d’herpès) ainsi qu’un effet antibactérien est déterminé par les proanthocyanidines.

Les OPC et la Vitamine C naturelle : une combinaison idéale

Les OPC se comportent comme le co-facteur de la Vitamine C naturelle : leur effet est renforcé, et la production de collagène de cette manière est activée. Ces deux substances agissent de façon synergique, c’est à dire qu’ils se supportent et se potentialisent mutuellement dans leur effet antioxydant. Est donc conseillé l’ingestion combinée de Vitamine C naturelle et d’OPC afin d’atteindre l’effet optimal.

Le corps ne peut pas produire d’OPC lui même, il faut donc comme pour la Vitamine C, les prendre grâce aux aliments. Avec l’alimentation, on prend en moyenne seulement 3 mg de proanthocyanidines par jour. Il est pourtant conseillé d’ingérer un apport quotidien de 20 mg par 10 kg de poids corporel. D’après les études scientifiques, l’effet antioxydant des OPC est même 50 fois plus puissant que celui de la Vitamine E.

Les OPC en combinaison à la Vitamine C naturelle peut être utilisé sur une variété de maladies chroniques, mais également en prévention de dommages futurs sur la santé.

Il faut observer ici qu’il faut éviter de prendre des substances isolées extraites des pépins de raisin, mais bien ingérer les pépins entiers qui contiennent l’huile de pépins de raisins. C’est l’interaction de tous les composants qui est décisive.

Les OPC vous aident à rester jeune

Le stress oxydatif joue un rôle important dans le processus de vieillissement. La combinaison des OPC et de la Vitamine C naturelle forme ainsi une partie intégrante de la défense de l’organisme et donc du maintien à long terme de la bonne santé. C’est entre autre par le soutien du système vasculaire y compris les fonctions capillaires, que les OPC empêchent ou retardent le début des problèmes de circulation. D’autres troubles dégénératifs comme Parkinson, Alzheimer ou la démence sont dus à une exposition chronique au stress oxydatif.

Une récupération rapide après le sport

Pendant le sport, la production de radicaux libres d’oxygène est accrue. Des antioxydants comme les OPC peuvent détoxifier les péroxydes formés lors d’activités sportives. en outre, les OPC aident à normaliser les situation qui déclenchent des réactions inflammatoires.