Les maladies gastro-intestinales

 
 
Articles associés – cliquez ici

Auricularia, Coprinus, Hericium,
Maitake, Pleurotus, Reishi


Synonymes

Colitis Ulcerosa, entérite, diarrhée,
gastrite,
Morbus Crohn,Ulcus ventriculi, intolérance au gluten 
 

La mort siège dans l’intestin

Lorsque l’on dit « ça m’est resté sur l’estomac », on peut y trouver plusieurs causes : une mauvaise alimentation, trop d’alcool, des repas sur le pouce, pas assez d’exercice, du stress, un manque de minéraux, de la colère et bien d’autres raisons peuvent nuire à cet organe pourtant si capable de s’adapter en temps normal.

« Ma fille souffrait constamment de diarrhées très fortes (certaines fois pendant plus d’un mois) en plus d’avoir des douleurs au ventre. Les champignons médicinaux sont d’une rapidité incroyable. Et le meilleur c’est que son bon état est stable même une fois le traitement terminé, donc sans prendre de gélules supplémentaires. Maintenant les symptômes n’apparaissent quasi plus, enfin une fois par an environ, et elle peut régler cela très vite à l’aide des champignons. »Madame I. A. de Munich

Le réseau nerveux indépendant et très bien organisé autour de l’estomac et de l’intestin joue un rôle important dans l’apparition de maladies. La muqueuse intestinale a une surface d’environ 300 m et elle est entourée de plus de 100 millions de neurones. Elle est quotidiennement confrontée à une quantité considérable de matières étrangères.

L’intestin est donc l’organe central de notre métabolisme et le système immunitaire

« J’ai pendant longtemps du faire face à des gastrites chroniques. Les champignons m’ont énormément aidé. J’ai suivi un traitement au reishi et à l’héricium pendant quatre mois, et enfin je n’ai plus de problèmes d’estomac. »

Madame M. d’Augsburg

Pour tous les troubles gastro-intestinaux, le système neveux autonome et en particulier le parasympathique sont impliqués. Ceci explique pourquoi le stress se traduit en dyspepsie ou irritation de l’intestin. Le reishi a prouvé ici une fois de plus son efficacité. C’est l’adénosine contenue dans le champignon qui agit comme relaxante, équilibrante et elle a un effet calmant sur la musculature gastro-intestinale. La transmission des stimulations entre nerf et contraction des muscles lisses est réduite.

« Mes problèmes gastriques et intestinaux nerveux m’ont longtemps maltraité. Après chaque repas j’avais la diarrhée. Avec les champignons médicinaux mes problèmes se sont améliorés progressivement, et maintenant après deux ans, la diarrhée a totalement disparu. » Monsieur B. K. de Büdingen

Le reishi est d’une grande assistance compte tenu de sa haute teneur en triterpènes (que l’on retrouve principalement dans la fructification du champignon), qui en cas de stress régulent la libération histaminique. Par ses composants l’hericium stimule aussi la régénération des muqueuses gastro-intestinales. Les recherches menées par le Food Research Institute à Prague ont montré que le pleurotus ostreatus (pleurote en huître) soutenait la croissance de bactéries probiotiques. La production de lactobacilles, d’entérocoques et de bifidobactéries augmente aussi. Ceci affecte à son tour positivement la flore intestinale et le système immunitaire propre au tube digestif.

« J’ai pu guérir à 90% les troubles de l’estomac ainsi que les problèmes hépatiques et biliaires, les allergies sont amoindries et la dépression s’améliore », nous résume C. S. de Freudenberg à propos de l’effet de l’hericium et du reishi sur sa gastrite chronique, ses fortes allergies combinées à d’autres maladies. « Après trois mois, une amélioration permanente s’est installée. »

Gastrites et ulcères sont causés par des processus auto-immuns, des bactéries (helicobacter pylori), des médicaments et le stress. Il y a alors un décalage entre les facteurs de protection de la muqueuse (mucus, bicarbonate, prostaglandines) et les facteurs agressifs (acides gastriques, protéases et réactions inflammatoires). Ici, les triterpènes (hydrocarbures cycliques) contenus dans le reishi sont anti-inflammatoires. En cas d’inflammation, de stress, à cause de l’alcool et nombre de médicaments la libération d’histamines augmente fortement. Les triterpènes du reishi ont un effet inhibiteur sur la libération excessive d’histamines dans le corps. En général, les champignons médicinaux sont équilibrants et régulent les anomalies. En cas d’inflammation et de lésion des tissus le corps produit un facteur de croissance du tissu nerveux (NGF), et cette production peut être également soutenue par l’érinacine contenue dans l’hericium. Des scientifiques italiens ont réussi, avec l’aide du NGF, à induire un processus de guérison contre des ulcères gastriques et intestinaux. C’est la raison pour laquelle, une combinaison de reishi et d’hericium est ici présentée. L’administration d’auricularia et conseillée en supplément compte tenu de son action humidifiante qui protège les muqueuses.

« J’ai du pendant plus de dix ans vivre avec un côlon irritable ainsi que des diarrhées continuelles en plus de ballonnements, d’une mauvaise haleine et de vives crampes. Plusieurs coloscopies n’ont rien donné. Je suis maintenant depuis 6 mois un traitement à l’hericium et au reishi et je vais déjà beaucoup mieux. Les diarrhées et la mauvaise haleine ont presque quasiment disparu et les douleurs ne se ressentent plus. »

Madame P. L. de Dörrebach

Les brûlures d’estomac, le reflux et la dyspepsie sont étroitement liés. Les brûlures d’estomac trouvent leur décor dans l’œsophage. La tâche principale de l’œsophage est le transport de la nourriture de la bouche jusqu’à l’estomac. En haut, c’est le larynx qui le ferme et en bas l’œsophage avec le sphincter (appelé aussi sphincter œsophagien inférieur) a une fermeture vers l’estomac.

« Je souffrais de brûlures d’estomac et troubles de la digestion, et ne peux que recommander les champignons. Je prends de l’hericium depuis sept mois. La digestion va déjà beaucoup mieux et je n’ai plus du tout de brûlures d’estomac. »

Madame R. J. de Flörsbachtal

Chaque retour gastrique en direction de l’œsophage est nommé reflux. Lorsque l’acidité du contenu de l’estomac ne retrouve pas sa valeur pH dans le duodénum à cause d’un flux biliaire trop faible, il y a alors fermentation dans l’estomac et le chyme acide pousse contre le muscle œsophagien. La muqueuse de l’œsophage est alors abîmée ce qui donne cette sensation de irritation, les brûlures d’estomac. Il peut arriver aussi que l’œsophage soit inflammé.

« Je souffrais depuis 1989 de brûlures d’estomac à cause de l’entrée non fermée de mon estomac ainsi que de crampes dans le ventre. Depuis que je prends de l’hericium quotidiennement, les douleurs et troubles sont éliminés jusqu’à des rechutes minimales. »

Madame C. K. aus Kleingera

L’hericium par ses composants, protège et régénère les muqueuses. Afin de contrer les inflammationsnous vous conseillons d’ajouter le reishi à votre traitement. Les deux champignons sont riches en acides aminés. En cas d’inflammation, d’infection et de beaucoup d’autres maladies, les concentrations en acides aminés modifiées. Ici aussi l’effet adaptogène des champignons médicinaux entre en scène.

« J’avais de fortes douleurs à l’œsophage et dans la zone de l’estomac. Depuis environ un an, je prends trois fois par jour une capsule d’hericium. Déjà après très peu de temps j’allais mieux. Mes troubles à l’œsophage ont maintenant complètement disparu  et les problèmes d’estomac sont grandement atténués. »

Madame H. F. de Kandern-Holzen

En cas de constipation, ces dernières pouvant avoir de nombreuses causes, c’est le coprin qui s’est avéré être laxatif. Si la constipation est due à la sécheresse, la médecine chinoise traditionnelle (MTC) conseille un traitement à l’auricularia afin d’humidifier et renforcer les muqueuses et donc débloquer la constipation. Nous vous conseillons en plus le reishi vu qu’il détend et équilibre la musculature gastro-intestinale. Soyez attentif aussi à boire suffisamment!

« J’avais un polype sur le rectum qui était depuis plusieurs années sous observation médicale. J’ai pris un traitement reishi et maitake, suivi de plusieurs coloscopies. Le polype a disparu d’après mon gastro-entérologue. »

Monsieur H. S. de Francfort

La diarrhée n’est pas une maladie, mais un symptôme qui peut avoir différentes causes. On la caractérise par des selles molles à hauteur de plus de trois fois par jour.

La diarrhée peut aussi être conditionnée par des aliments riches en histamine ou bien elle est due au stress. En tous les cas, ce sont les triterpènes du reishi qui vont être ici en mesure d’inhiber la libération d’histamine dans le corps. La diarrhée peut être également conséquente à la chaleur: d’après la MTC, le reishi élimine cette chaleur. L’expérience a montré que le maitake, en cas de diarrhée persistante, a un effet constipant. Prenez toujours en supplément, de l’hericium et du pleurote pour leurs effets régénérateurs sur la muqueuse gastro-intestinale.

« J’ai souffert de diarrhée prolongée pendant des mois, accompagnées de selles liquides et de mucus. Les traitements aux antibiotiques, à la cortisone etc, que j’ai pris jusqu’à présent ne m’avaient pas aidé. Mais seulement très peu de temps après avoir débuté le traitement au champignon médicinal hericium, mon état s’est amélioré et je vais maintenant très bien. »

Monsieur M. S. de Frensdorf

Parmi les principales formes de maladies inflammatoires de l’intestin (MII), il y a la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. La muqueuse intestinale est dans ces cas enflammée chroniquement. Les champignons hericium et reishi, par leurs effets anti-inflammatoires et protecteurs des muqueuses, sont très efficaces également entre les crises. De plus le champignon médicinal pleurote ainsi que l’encens ont fait leurs preuves.

En cas de maladies du côlon et du rectum, sont souvent touchés la fonction de résorption de l'eau, le bilan électrolytique ainsi que la motilité. C’est pourquoi elles sont régulièrement associées aux diarrhées et constipations. Si vos selles sont trop liquides, alors utilisez la combinaison hericium, reishi et maitake. Pour des selles plutôt solides c’est un mélange hericium, reishi et auricularia que nous vous conseillons.

Les champignons médicinaux régulent les processus inflammatoires et les dérèglements liés au stress. Prenez les jusqu’à ce que le corps ai pu retrouver sa propre régulation lui même. Un mode de vie sain avec suffisamment d’exercice et la consommation de fibres alimentaires et un apport hydrique suffisant sont très importants. Il est aussi très important d’assurer un débit biliaire suffisant.

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.