Médecine alternative

L’expérience nous apprend ce qui est bon pour nous

La médecine alternative est enracinée dans la tradition de tous les peuples de notre monde. Elle est aussi variée que ses origines sont issues de cultures diverses. S’il existe des points communs entre les médecines alternatives il s’agit bien du fort lien avec la nature et le rapport en conscience avec sa propre personne. Les facteurs qui favorisent une vie saine, avant tout l’alimentation, jouent un rôle très important. Il est possible d’apprendre aujourd’hui encore beaucoup de toutes ces traditions : par exemple de renforcer notre sensibilité aux besoins de notre corps afin d’apprendre à reconnaître ce qui nous fait vraiment du bien. Et de là ne peut en découler qu’un rapport durable avec les ressources ; dans ce cas précis avec son propre corps. Le fait de jeûner n’était par exemple avant jamais remis en question, et certainement permis d’éviter certaines maladies comme de nos jours les syndromes de richesse si fréquents.

Une alimentation saine est la clef du bien être

Les conséquences de notre mode de vie et nos habitudes alimentaires sur notre santé sont encore aujourd’hui beaucoup trop négligées. Même si certaines forces et faiblesses de notre corps sont définies à la naissance, ce sont en fin de compte les substances que nous ingérons qui constamment construisent nos tissus. Des tissus sains ne peuvent être construits qu’à l’aide d’une alimentation saine. C’est pourquoi il est important de manger un maximum de produits frais et naturels, sans agents conservateurs ni additifs. La quantité des aliments est aussi cruciale: elle doit être adaptée aux besoins individuels ainsi qu’à la puissance digestive de chacun. Ce n’est que lorsque notre corps est capable d’utiliser la nourriture ingérée qu’il crée des tissus sains. De nos jours, la force digestive est principalement perturbée par le stress. On se ressent souvent fatigué après manger ou bien on souffre de dérangements digestifs. Une alimentation saine et équilibrée est la base de notre bonne santé.

La médecine alternative étant holistique, individuelle et sans effets secondaires indésirables, elle observe toujours la personne dans son entier et pas uniquement la maladie : Pourquoi une personne réagira t-elle à un moment donné avec des symptômes bien précis ? Il peut arriver que une maladie spécifique se traite différemment selon les personnes, cette dernière s’exprimant autrement, la cause de la maladie étant à chaque fois une autre. L’objectif de la médecine alternative n’est donc pas uniquement de diminuer les symptômes, mais aussi de reconnaître leur cause afin de la traiter et éliminer. Si on traite l’asthme par exemple, sans s’occuper des ses causes, peut conduire plus tard à des troubles dermatologiques étant donné que la cause cherchera un autre moyen d’expression.

L’utilisation de substances naturelles ne cause en général pas d’effets secondaires indésirables, comme c’est souvent le cas avec les médicaments classiques. L’utilisation de méthodes de soin alternatives est très utile en cas de maladies chroniques – elles réussissent là où la médecine conventionnelle a ses limites.