L’importance des champignons pour l’homme

Les hommes connaissent depuis des milliers d’années la valeur des champignons comme nourriture. Aujourd’hui c’est un aliment à la fois sain et savoureux qui est à notre disposition sur notre liste d’ingrédients. Les champignons sont avant tout riches en substances vitales et pauvres en calories. Ils sont donc très adaptés aux régimes amincissants et bien entendu pour stabiliser le poids idéal. Depuis la découverte d’Ötzi, nous sommes conscients que les champignons n’étaient pas uniquement utilisés en Asie pour la guérison, mais depuis plus de 5300 ans également en Europe.

Tout comme la nature, notre corps sait qu’il peut détoxifier à l’aide des champignons. Les champignons sont capables de décomposer les toxines et de les précipiter efficacement. Lorsque notre corps ne peut plus suivre les performances détoxifiantes nécessaires, il laisse alors se développer en son sein des champignons dits de « faiblesse ». Le plus connu est le candida albicans. Il est utile avant tout en cas de plombage dans les dents, et décharge l’organisme du mercure.

Beaucoup de thérapeutes sont d’avis qu’il faille combattre tout de suite les dits champignons de faiblesse. La plupart du temps, il n’a pourtant pas été clarifié la raison de la présence de ce champignon dans le corps.

Les « champignons de faiblesse » se retrouvent très souvent dans le corps après une chimiothérapie, vu le très haut taux de toxine que cette dernière induit dans ses effets secondaires. Encore une fois la médecine classique observe ce fait très négativement et cherche à le combattre avec encore plus de chimie. Le corps pourtant est simplement en train de travailler à se détoxofier. Ceci expliquant cela, ces champignons ne devraient pas être combattus et surtout pas avec encore plus de chimie.

Les champignons médicinaux (basidiomycètes) aident efficacement le corps durant son processus de Détoxication. En conséquence, l’organisme n’a plus besoin de produire les dits « champignons de faiblesse ». Même si cela peut paraître au début paradoxal à nombres de thérapeutes (médecins et guérisseurs), il est possible de réduire le nombre de « champignons de faiblesse » dans le corps à l’aide des champignons médicinaux !

Cette méconnaissance encore bien répandue sur le fait que les champignons détoxifient, est au final la raison pour laquelle de nombreux thérapeutes restent critiques face à un traitement aux champignons médicinaux.

Depuis la découverte de la pénicilline (antibiotique), qui est un champignon de moisissure, par Alexander Fleming, la médecine moderne connaît quels bienfaits existent dans les champignons. Les immunosuppresseurs (cyclosporine) eux aussi sont issus des champignons.

La sage parole de Paracelse nous dit : « Toutes les choses sont poison, et rien n'est sans poison ; seule la dose détermine ce qui n’est pas un poison. » et elle se vérifie dans l’homéopathie qui déjà utilisait avec succès des champignons vénéneux pour notre guérison.

Les cultures à tradition chamaniques utilisent les champignons psychotropes avec grand succès afin de programmer l’esprit en vue de la guérison. Beaucoup de gens n’acceptent en fait pas la guérison car, par un accord tacite, ils se sont arrangés avec leur maladie. La raison de ceci est souvent que la maladie, sur le plan émotionnel, peut souvent également être associée à des expériences positives. Lorsque l’on est malade, on obtient plus d’attention, on reçoit de la visite, on nous offre des fleurs ou des cadeaux. Surtout on n’attend pas de nous que l’on fonctionne aussi parfaitement qu’en temps normal. Ce n’est d’ailleurs pas un phénomène apparu à notre époque moderne, les chamanes, par exemple, connaissent cette attitude déjà depuis des centaines d’années.

Des préjugés comme « c’est impossible que les champignons puissent soigner » peuvent eux aussi empêcher une guérison. Si d’avance nous sommes persuadés qu’une méthode de guérison précise, ou bien encore des médicaments naturels comme les champignons médicinaux ne servent à rien, alors ils auront du mal à vous aider !

Les animaux ne connaissent pas ces paramètres de pensée négative, et c’est bien pour cela que les champignons médicinaux fonctionnent aussi bien chez les animaux.

Voici donc le conseil que nous vous donnons : soyez, s’il vous plaît, positifs, laissez agir la guérison et essayez de laisser entrer les forces positives des champignons médicinaux dans votre corps. Même si vous avez tendance à vous dire que vous avez essayé déjà tellement de choses, et qu’elles n’ont servi à rien.

Les champignons ont comme dit aussi un effet à la fois équilibrant et régulateur sur les systèmes nerveux et endocrinien. Ils ramènent le corps à l’équilibre et l’aide dans sa tâche si importante de détoxication. Les champignons médicinaux possèdent en plus des liens tout particuliers avec certains organes, ceci nous permettant spécifiquement d’agir et régénérer les organes comme le foie, les reins, le système lymphatique etc.... Plus généralement : avec les champignons médicinaux nous retrouvons plus facilement l’équilibre entre le corps, l’esprit et l’âme !

À quoi reconnaît-on que la guérison par les champignons a lieu, et existe t-il des effets secondaires ?

Dans la plupart des cas notre corps réagit très directement aux champignons médicinaux. L’effet détoxifiant peut parfois éliminer les toxines si vite qu’il arrive que les organes excréteurs ne réussissent pas transporter assez rapidement les toxines et déchets.

Les champignons dissolvent les toxines et nos organes filtrant doivent être en mesure d’éliminer les toxines excrétées.

C’est le cas, tout particulièrement lorsque notre corps est fortement chargé en toxines, que le traitement peut conduire à des réactions qui apparaissent tout d’abord négatives. Ces réactions se présentent notamment sous forme de diarrhées, nausées, étourdissements, pression abdominale ou réactions cutanées.  Ce sont toutes des réactions qui nous montrent la rapidité d’efficacité des champignons, ais également aussi que notre corps vu la charge qu’il supporte, a besoin d’encore plus de soutien.

Il est par conséquent très important de ne pas laisser tomber tout de suite si vous êtes sujet à l’une de ces réactions ! Donnez plus de temps à votre corps et réduisez la dose jusqu’à ce que les réactions disparaissent. Dans certains cas cela signifie qu’il ne faut prendre qu’une demie capsule par jour.

Ne surmenez surtout pas votre corps, aidez le plutôt dans son processus de Détoxication.

Le soutient du foie et des reins est à mettre en première ligne !

Le champignons médicinal reishi aide à la régénération du foie et consolide ses performances détoxifiantes. C’est par la sécrétion de bile que les toxines démantelées seront ensuite évacuées. La sécrétion nécessite donc souvent un soutien supplémentaire que vous pouvez par exemple lui apporter avec des infusions pour vésicule biliaire. Buvez-en une tasse avant chaque repas. En plus, vous pouvez utiliser du curcuma qui a déjà depuis longtemps fait ses preuves. Avant chaque repas, prenez une pointe de couteau de curcuma, de préférence avec un peu de poivre. Important : il faut toujours bien saliver puis seulement avaler ! L’un des supports les plus efficaces à la sécrétion biliaire est un lavement avec ¾ de litre de café en grain. Il doit être toujours effectué sans pression et le liquide doit être gardé 12 à 15 minutes. C’est en général suffisant de faire une lavement une fois par semaine.

Il est possible de soutenir et régénérer les reins avec le cordyceps. Ajoutez-y du thé diurétique, c’est un important apport au traitement. Il agit d’ailleurs au plus efficacement, lorsque vous ingérez une tasse tous les quarts d’heure durant la phase active des reins entre 17h et 19h. Vous pouvez les boire sans aucun problème lorsqu’il est léger, l’important étant qu’il soit bien chaud. Quand vous sentez du froid, en général les pieds ou mains froids ou encore avez le bout du nez froid utilisez une bouillote sur reins.

Avec des réactions cutanées comme par exemple des éruptions de pustules, les thérapeutes soupçonnent trop souvent une allergie aux champignons. Une allergie aux champignons est techniquement pourtant impossible. Bien souvent pourtant, le motif de la plupart des réactions cutanées est en réalité que les quatre organes filtres (le foie, les reins, le système lymphatique et gastro-intestinal) ne fonctionnent pas convenablement et de ce fait le corps se rabat sur la peau comme cinquième organe excréteur.

Si, lors d’un traitement aux champignons médicinaux vous êtes sujet à une réaction cutanée, ce n’est très certainement pas une allergie aux champignons. Cette réaction nous expose plutôt qu’au moins deux de nos quatre organes filtres ne fonctionnent pas correctement, et qu’ils ont besoin d’aide pour expulser les toxines.

Les champignons médicinaux agissent souvent très rapidement. Par conséquence, il est important que nous prenions conscience que des réactions souvent inattendues peuvent survenir. Chaque réaction, cependant, est à observer positivement du fait qu’elle découvre nos points faibles. Ne vous découragez donc pas à l’apparition de telles réactions, qui démontrent bien plus la rapidité des champignons à résoudre les problèmes !

Prenez les champignons en augmentant la dose petit à petit et buvez toujours en conséquence, ainsi vous éviterez les dits effets secondaires. Les capsules contiennent des champignons séchés et pulvérisés.

Vous avez déjà très certainement utilisé des champignons déshydratés, et savez donc la quantité d’eau dont les champignons ont besoin. C’est le même principe que nous devons répéter dans notre corps. Plus vous buvez, mieux les champignons seront assimilés et meilleur en sera l’effet des champignons. Comptez un minimum de 100ml de liquide bu par capsule ingérée. Il est recommandé de prendre votre traitement ou avant ou après le repas, étant donné qu’il est déconseillé de boire pendant les repas.

Que vous ayez des réactions dues à la Détoxication ou non, vous sentirez au plus tard après trois mois d’ingestion quotidienne de trois capsules par champignon ou mélange de champignons au plus tard une amélioration, ou vous pourrez la vérifier dans vos analyses sanguines. Ne laissez pas tomber trop vite. N’oubliez pas que les champignons ne diminuent pas uniquement les symptômes, mais qu’ils agissent selon les principes holistiques et sur les causes ! Chaque maladie a une cause, et les causes ne disparaissent pas du jour au lendemain. La guérison demande donc toujours un certain temps.

Les champignons médicinaux aident très efficacement notre corps à retrouver l’équilibre et à se réguler. Ils activent nos forces auto guérisseuses, ainsi nous nous aidons nous même à retrouver la santé.