Sport et endurance

L’augmentation de la capacité d’effort du corps avec les champignons médicinaux

Un athlète a des exigences physiques énormes. Des augmentations de performance non pas modérées mais excessives et une haute performance en continu sont les attentes vis-à-vis de ces athlètes.

Le fait de viser ces superlatifs comporte des risques et nécessite un soutien différent que le sport à des fins récréatives. Les athlètes sont très sensibles aux infections étant donné leur constante mise à disposition visant l’excellence. Ces personnes doivent impérativement renforcer leur système immunitaire et la régénération rapide du système organique est au premier plan. La préservation de l’efficacité est une obligation et le corps son capital.

L’administration de suppléments alimentaires pour augmenter les capacités physiques

On pense depuis toujours, à trouver la solution parfaite en cas de prévention, de maladie, pour augmenter ses capacités et pour l’augmentation du bien-être général, quelle alimentation et compléments on peut utiliser de manière efficace. En Chine ce sont 1500 ans de tradition, entre autres les champignons médicinaux, contre l’épuisement et pour augmenter l’endurance. La prise de champignons est bonne pour la santé, ils sont faibles en calories, riches en protéines, en chitine, en fer, en métabolites secondaires, en Vitamines et en acides aminés.

L‘efficacité des champignons médicinaux a déjà été démontrée dans de nombreuses études scientifiques actuelles et il semblerait que le monde occidental lui aussi commencerait à s’enthousiasmer pour ce savoir ancestral.

Les composants des champignons médicinaux

Beaucoup de champignons médicinaux sont nommés « nutraceutiques », un mot-valise tiré de l’anglais nutrient = nutriment et pharmaceutical = pharmaceutique. On peut les utiliser aussi bien en cuisine pour le goût culinaire qu’en traitement contre les maladies. Ils contiennent des composants pouvant être mis à contribution de manière ciblée pour notre santé, et on les décrit aussi comme étant des « Host Defense Potentiators ». Ils contiennent entre autres, des polysaccharides, des triterpènes, des nucléosides, des dérivés d’adénosine, de l’hémicellulose (AHCC) et autres métabolites. Ces composés agissent en particulier sur le système immunitaire, le métabolisme, le tractus respiratoire, le système cardiovasculaire et endocrinien. De même, ils activent la réponse immunitaire et régulent les réactions excessives.

Le maintien d’un corps sain

Il est important pour chaque sportif d’entretenir son bien-être et son équilibre intérieur. Chaque maladie laisse derrière elle une vulnérabilité qui ne sera que renforcée par un système immunitaire inadéquat ou insuffisant.

Si des processus pathologiques se répète souvent, le terrain pour laisser place à une maladie chronique st alors en train de se préparer dans ce domaine. C’est pourquoi il est impératif pour les sportifs de haut niveau de minimiser à tout prix la gravité des maladies et tout simplement le fait de tomber malade fréquemment et donc de conserver un état de santé optimal.

Augmenter ses capacités physiques grâce aux champignons médicinaux

L’utilisation ciblée de champignons médicinaux lors de manifestations sportives est connue depuis les championnats du monde d’athlétisme de Stuttgart de 1993. Les coureuses chinoises gagnèrent à cette occasion six médailles et elles établirent au cours de leurs championnats nationaux le nouveau record du monde.

Leur entraîneur expliqua ces succès par une discipline de fer et un entraînement intensif, mais avant tout par la prise régulière de cordyceps (le champignon chenille chinois).

Depuis des centaines d’année ce champignon médicinal est utilisé en Asie pour augmenter la force et la vitalité, pour allonger la vie, combattre la dépression et augmenter la libido.

Le cordyceps est étroitement lié aux reins, ces derniers dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC) forment l’organe fonctionnel représentant l’énergie vitale. Les effets secondaires courants tels que le manque de volonté, de motivation, la peur, l’anxiété et un sentiment de vide résultent d’une faiblesse rénale. Lorsque l’énergie de ce système fonctionnel est augmentée à l’aide par exemple de champignons médicinaux, c’est aussi l’endurance qui augmente. Cet effet légendaire d’élever la vitalité et la capacité d’adaptation du corps aux situations de stress arrive maintenant aux oreilles des sportifs occidentaux.

Comment le cordyceps agit-il?

Rien n’est encore définitivement clarifé concernant les composants de ce champignon qui apportent plus d’endurance et d’énergie. En tous les cas, le cordyceps contient des molécules bio-actives, principalement des polysaccharides et de la cordycépine qui constituent le fondement du fait que le corps peut utiliser son énergie de manière plus efficace. On suppose qu’il soutient l’oxydation des graisse et la bêta-oxydation, ce qui retarde la consommation de glycogènes en cas de charge physique. Il augmente aussi l’apport de sang dans le foie et d’autres organes et il optimise la consommation d’oxygène. Des études ont démontré l’effet stimulant du cordyceps sur la libération d’hormones par le cortex surrénalien, neutralisant ainsi les symptômes du stress. Ceci procure aussi un effet positif pour les sportifs qui sont souvent victimes d’une énorme pression physique. Quelques études scientifiques ont déjà attesté de l’effet ergogénique du cordyceps. Une double étude en insu, publiée par l’ American Journal of Clinical Nutrition, a testé l’énergie et l’endurance de 110 adultes en bonne santé, ayant des habitudes sédentaires. Après 12 semaines ont établissait que, le groupe ayant pris du cordyceps pouvait faire 2,8 pourcent de plus de vélo qu’avant. Par contre les résultats du groupe de contrôle se sont détériorés au cours de cette période de 5,6%. Il a pu également être démontré par une autre étude que l’endurance s’allonge et le temps de récupération diminue. L’étude examinait les apparitions de fatigue et de stress au cours d’expériences de nage sur des souris et elle a démontré que la capacité d’endurance avait augmenté de façon significative après une supplémentation par des champignons, en particulier le cordyceps et le maitake (grifola frondosa). Les animaux ont été exposés à 48h des stress, la prise de champignons médicinaux a permis de contenir la hausse du cholestérol total et a donné lieu à la réduction de la phosphatase alcaline. Ces paramètres biochimiques démontrent une forte dégradation du potentiel du stress.

Dans la médecine traditionnelle asiatique le cordyceps est utilisé depuis l’antiquité pour améliorer la performance et l’assimilation de l’oxygène

Le cordyceps, également reconnu pour ses propriétés anti-âge, car d’après les études il présente un effet antioxydant et élimine les radicaux libres.

Au même moment, il réduit la peroxydation des lipides et inhibe également de manière naturelle les activités de la monoamine oxydase. Ceci a d’ailleurs l’agréable effet secondaire d’amoindrir les états dépressifs grâce à la réduction de la dégradation des catécholamines.

En parallèle à l’amélioration des activités des enzymes antioxydants, ce sont aussi les fonctions sexuelles qui sont meilleures d’après les tests. Le cordyceps présente un effet encourageant sur les organes sexuels et la production d’hormones sexuelles et agit donc comme un stimulant sexuel. Voici donc pourquoi les études empiriques déjà dans la Chine ancienne considéraient le cordyceps comme un puissant « aphrodisiaque ».

Pour les sportifs, ce qui est intéressant est très certainement l’effet positif du cordyceps sur les organes respiratoires, le cœur et l’endurance en général, tous les facteurs importants pour encourager les performances athlétiques.

Le reishi appelé aussi « ganoderma lucidum », l’un des principaux champignons médicinaux de la pharmacie en médecine chinoise traditionnelle. Pour le médecin et Professeur de l’Université de Stanford Georges M. Halpern, ce champignon médicinal est un tonifiant qui apporte de l’énergie et augmente l’endurance.

Surtout avec les athlètes de haut niveau, il est important de pouvoir augmenter les distributions d’adrénaline. Le taux métabolique de base augmente en conséquence, et la consommation d’oxygène également. Le reishi peut contrecarrer cela, vu qu’on lui attribue aussi l’amélioration de l’absorption de l’oxygène dans le sang. Une étude faite sur 900 soldats stationnés à 4700 mètres d’altitude au Tibet, rapporte que sur malgré cet environnement pauvre en oxygène ils n’ont subit aucun effet secondaire tel que les vomissements ou maux de tête après l’administration du reishi. Le groupe témoin présentait beaucoup plus de symptômes du mal des montagnes.

La prise régulière de reishi mène à une disponibilité supérieure d’acetyl-CoA, qui active le cycle d’acide citrique. L’oxydation de l’acetyl-CoA dans le cycle du citrate livre des électrons riches en énergie pour la production d’ATP, et sert à gagner en énergie et également d’intermédiaire au métabolisme des lipides.

La plupart des études menées sur les avantages des champignons médicinaux se rapportent à leurs propriétés de renforcement immunitaire. En effet, les polysaccharides qu’ils contiennent et leurs dérivés sont en mesure de stimuler la production pour le système immunitaire, de transmetteurs dans l’organisme. Au Japon on utilise par exemple le coriolus pour ses composants PSK et PSP (deux polysaccharides), afin de mettre en route les activités des défenses immunitaires. Ceci est également utile aux sportifs, qui souffrent souvent de leurs entrainements intensifs. D’une part, pour éviter les maladies, mais surtout pour combattre les syndromes de fatigue chronique et de dysfonctionnement immunitaire. Le docteur Jean Monro, de l’hôpital Breakspear, UK, a démontré sur un groupe de 36 patients atteints du SFC, qu’avec le coriolus il était possible de mettre en route des processus de stabilisation. Alors, le nombre des cellules NK est monté en l’espace de deux mois de 35 pourcent.

Un autre point important dans l’immunomodulation est que le système immunitaire trouve l’équilibre et que les pics qu’ils soient en positif ou négatif soient équilibrés. Les champignons médicinaux agissent toujours de manière adaptogène, donc régulatrice, de manière à ce qu’aucune activité unilatérale soit stimulée. La pression psychique qui pèse sur les sportifs professionnels est également immense. Des symptômes de stress apparaissent tels que la peur, les trous de mémoire, l’anxiété et de l’insomnie. Dans ces cas, c’est l’hericium qui est recommandé, car il a des effets très variés sur le système nerveux. Une étude In-vitro réalisée à Kiev sur les cellules cérébrales à l’aide d’héricium, a montré son effet fort sur le processus de formation myéline. De plus il a été montré que les propriétés protectrices de la molécule bioactive contenue dans l’héricium nommée, le dilinoléoyl-phosphatideletanolamine (DLPE) empêchent la mort cellulaire due au stress par le système réticulo endothélial.

Conclusion

Les champignons médicinaux aident à minimiser les apparitions de fatigue extrême, une régénération plus rapide, d’améliorer le système immunitaire et d’activer les cellules. Dans l’ensemble ils augmentent non seulement le niveau d’énergie et des performances.

Sources

• Georges M. Halpern, MD,PhD - Healing Mushrooms ; Squareone Publishers; 2007
• Prof. Dr. med Ivo Bianchi - Moderne Mykotherapie ; Hinckel Druck, 2008
• Stamets, P. - MycoMedicinals: An Informational Treatise on Mushrooms , Myco Media, 2002
• Christopher Hobbs, L.Ac.. - Medicinal Mushrooms , Botanica Press, 1995

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.