Cordyceps

Cordyceps

Le champignon chenille chinois – Du point de vue de la médecine traditionnelle chinoise, ce champignon prend en charge les reins. Ils stockent toute notre énergie physique et psychique, d’où l’appellation de « racine de vie ». Le cordyceps donne de la force, de l’endurance et de la volonté.

On entend ici non seulement les reins en tant qu’organe, mais aussi l’ensemble du cycle de fonctionnement  d’après la médecine traditionnelle chinoise. Ce système inclut également les organes sexuels, les os, la moelle épinière et les oreilles.

Le cordyceps a une action tonifiante et de renfort sur les organes sexuels ainsi que sur le a reproduction et le système neurologique impliqué dans l’instinct sexuel. La production d’hormones sexuelles est influencée positivement. De cette manière, on utilise ce champignon pour tout problème d’organes sexuels.

Le cordyceps en plus d’augmenter l’activité sexuelle exerce ces bienfaits aussi sur les organes respiratoires, le cœur et sur l’endurance physique en général.

Les performances sportives peuvent être également améliorées à l’aide du cordy­ceps. Après une séance de sport, le champignon exerce une action régénérative aidant les tissus musculaires à récupérer plus rapide­ment.

Les performances en général et la capacité régénérative en cas d’efforts continus divers ou de convalescence peuvent être améliorées avec le cordyceps.

On suppose qu’il influence la lipopéroxydation et la bêta-oxydation et exercerait donc un effet retardateur sur la consommation de glycogène lors des efforts physiques.

Le cordyceps régule aussi le système immunitaire, en particulier l’activité des globules blancs, des macrophages et des cellules tueuses naturelles en plus de posséder des propriétés antibiotiques.

En cas d’insuffisance rénale et de néphrite, le cordyceps améliore la clearance à la créatinine et en cas de maladie auto-immune, les dépôts de complexes immuns dans les artères et veines rénales peuvent être empêchés grâce à ce champignon.

La distribution d’hormones de la corticosurrénale est stimulée, il s’agit de la libération accrue de cortisone endogène qui contrecarre les symptômes de stress. Vu que de nombreuses maladies sont dues au stress chronique, on peut utiliser le cordyceps de manière très polyvalente.

« J’ai toujours souffert d’avoir les pieds froids. Je ne réussissais à m’endormir qu’à la condition de porter des chaussettes. Puis s’y est ajoutée une humeur dépressive. Mon médecin voulait me prescrire des antidépresseurs. Quand j’ai commencé à prendre des cordyceps, je découvrais enfin la solution. Je suis devenu plus performant et mon humeur est à nouveau excellente. Ma sexualité également a été stimulée. » E. G.

D’un point de vue chinois, les reins hébergent non seulement notre énergie physique, mais aussi notre énergie psychique. Le cordyceps peut donc être d’une grande efficacité contre les dépressions. Les effets secondaires tels le manque de volonté, de motivation, la peur, l’anxiété et le sentiment de vide, peuvent en médecine chinoise résulter, d’une faiblesse rénale.

D’après les recherches le cordyceps inhibe la monoamine-oxydase (MAO). Dans la médecine classique, les inhibants de la MAO sont utilisé dans les traitements contre la dépression et dans le cas d’autres troubles neurologiques tels que la maladie de Parkinson, les crises de panique et autres troubles obsessionnels.

Le champignon médicinal cordyceps agit aussi en cas d’irrégularité de l’activité cardiaque, il renforce le cœur et fait baisser ainsi un taux d’hypertension surélevé.

Ce champignon peut aussi renforcer les poumons. Il existe des rapports d’expérience positifs à ce sujet, lors d’une utilisation contre l’asthme ou en traitement de pneumonies.

Dans certains cas d’acouphène on a vu ce champignon apporter une nette amélioration.

Comme tous les adaptogènes le cordyceps a un effet hépato-protecteur et antioxydant : il active les superoxyde dismutases (SOD) et la glutathion peroxydase.

Compilation des effets prouvés au cours d’études

  • L’effet de la cordycépine est comparable à celui des antibiotiques : elle empêche la croissance du clostridium perfringens et du clostridium paraputrificum. Cet effet ne conduit pas, contrairement à la tétracycline et au chloramphénicol, à la destruction des bifidobactéries, ni des lactobacilles.

  • Il active les macrophages. Le système immunitaire complet est sollicité à travers la stimulation des plaques de Peyer.

  • L’activité des cellules tueuses naturelles est augmentée.

  • Une heure après avoir administré du cordyceps, on observe l’augmentation des corticostéroïdes selon la dose ingérée, et pouvant durer jusqu’à 24h.

  • Le métabolisme hépatique est amélioré.

  • Les fibroses du foie dues à des obstructions biliaires peuvent être évitées.

Domaines d’intervention dans la médecine traditionnelle chinoise

  • Propriétés: sucré, amer, chaud, sec.

  • Renforce les poumons et les reins (nourrit les poumons Yin, tonifie les reins Yang).

  • Tonification du Qi et du Yang.

  • Les essences Xue et Wei Qi sont renforcées / multipliées.

  • La circulation de Qi et Xue est améliorée.

  • Calme les émotions.

  • Mobilité sanguine et hémoplastie.

  • Renforce l’énergie sexuelle et le bas dos.

  • Utile en cas de douleurs articulaires et musculaires.

  • Contre les coups de fatigue et les faiblesses consécutives à une maladie.

  • Renforce le système immunitaire (SIDA, Cancer).

  • Contre les rhumatismes.

  • Maladies respiratoires (toux, refroidissement, essoufflement, asthme, bronchite).

  • En cas d’inflammations.

  • Insomnies et sueurs nocturnes.

  • En cas de règles irrégulières.

  • Améliore l’approvisionnement de sang et d’oxygène dans le corps.

Renforce l’énergie vitale

Les yaks par exemple nous fournissent aussi en composants de type cordyceps. Ces bœufs hirsutes vivent sur les hauts plateaux Tibétains. Pendant le rut, il déterrent les « champignon chenille chinois » (Cordyceps), le mange, et se mettent ainsi bien en route. Cet effet fortifiant en plus des nombreux pouvoirs curatifs du cordyceps ont tous été documentés dans les herbiers de plantes médicinales chinois vieux de plus de 2000 ans. En plus des effets déjà décrits, le cordyceps est avant tout un fortifiant de l’énergie vitale Qi.

Sources

  • Young-Joon Ahn, Suck-Joon Park, Sang-Gil Lee, Sang-Cheol Shin, Don-Ha Choi - Cordycepin:Selective Growth Inhibitor Derived from Liquid Culture of Cordyceps militaris against Clostridium spp. J. Agric ;. Food Chem. 2000, 48, 2744-2748
  • Jong-Ho Koh, Kwang-Won Yu, Hyung-Joo Suh, Yang-Moon Choi, Tae-Seok Ahn - Activation of Macrophages and the Intestinal Immunsystème by an Orally Administered Decoction from Cultured Mycelia of Cordyceps sinensis. ; Biosci. Biotechnol. Biochem., 66 (2), 407-411, 2002
  • Xu Ren-He, Peng Xiang-E, Chen Guo-Zhen, Chen Guo-Lin - Effects of Cordyceps sinensis on Natural Killer Activity and Colony Formation of B16 Melanoma. ; Chinese Medical Journal, 105 (2):97-101, 1992
  • Seu-Mei Wang, Li-Jen Lee, Wan-Wan Lin, Chun-Min Chang - Effects of a Water-Soluble Extract of Cordyceps sinensis on Steroidogenesis and Capsular Morphology of Lipid Droplets in Cultured Rat Adrenocortical Cells. ; Journal of Cellular Biochemistry 69: 483-489 (1998)
  • Noboru Manabe, Miki Sugimoto, … - Effects of the Mycelial Extract of Cultured Cordyceps sinensis on In Vivo Hepatic Energy Metabolism in the Mouse. ; Jpn. J. Pharmacol. 70, 85-88 (1996)
  • Ji-Xing Nan, Eun-Jeon Park, ... - Antifibrotic Effect of Extracellular Biopolymer from Submerged Mycelial Cultures of Cordyceps militaris on Liver Fibrosis Induced by Bile Duct Ligation and Scission in Rats. ; Arch Pharm Res Vol 24, No 4, 327-332, 2001
  • Prof. Dr. med. Ivo Bianchi - Moderne Mykotherapie ; Hinckel Druck, 2008
  • Hobbs, C. - Medicinal Mushrooms ; Botanica Press, 1995

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.