Reishi - Ganoderma lucidum

Reishi

Le ganoderme luisant – Reishi – le « champignon de vie éternelle » – agit avant tout en régénérant le foie et de cette manière il est détoxifiant. Il est aussi anti-inflammatoire de par son taux élevé en triterpènes.

Le reishi est utilisé depuis des milliers d’années en Chine à des fins médicinales et il est considéré comme plus précieux même que le ginseng.

Il en est question, dans le bien connu livre de médecine chinoise vieux de 2000 ans « Shen Long Ben Tsao », qui classe toutes les plantes connues de l’époque en trois groupes. Le reishi est classé dans le groupe des espèces les plus estimables désigné comme « les herbes de Dieu ». Le champignon occupe parmi toutes les autres plantes, la place la plus élevée et y est décrit comme « les roi des plantes médicin­ales », ou encore « le champignon de longue vie » et même « l’herbe de puissance spirituelle ».

On comprend bien cette admiration aujourd’hui. Presque que tout ce qui avait été écrit sur le reishi dans la Chine ancienne a pu être vérifié par des études scienti­fiques modernes. Dans la Chine ancienne le terme « force immunitaire » n’était pas encore connu.

Et c’est ce que l’on voulait dire par ces mots: « le reishi aide à vaincre les maladies et il allonge la durée de vie de l’homme. Il peut nous aider à rester en bonne santé, et même à ne pas tomber malade, car il est autant prévention que guérison ». Il aide dans tous les cas, le système énergétique du corps.

En recherchant des traitements naturels efficaces, un groupe de soutien de parents d’enfants atteints de névrodermite, est tombé sur le reishi. 80% des enfants réagissent positivement au champignon médicinal. Cela veut donc dire que la névrodermite petit à petit reculait pour après trois mois présenter la normalisation de la peau.

Ce champignon médicinal possède des vertus contre tous types d’inflammation du corps, de par sa haute teneur en triterpènes. Ses triterpènes agissent comme la cortisone et isolent la libération d’histamine, responsable de l’enflure, des rougeurs et démangeaisons. Justement lorsqu’il s’agit d’inflammations, elles s’avèrent récemment être un problème central du corps. Des recherches récentes ont démontré que lorsque le complexe processus inflammatoire déraillait il pouvait provoquer en conséquence une crise cardiaque, conduire au cancer, déclencher un diabète ou la maladie d’Alzheimer. Le reishi joue un rôle central dans l’entretien à long terme de notre santé et dans sa reprise.

Le reishi est l’un des champignons les plus importants contre les allergies de tous types, car les triterpènes qu’il contient diminuent la libération histaminique. Les infections cutanées et des muqueuses sont atténuées.

Il régule le système immunitaire et réveille et soutient les forces d’auto-guérison de notre corps, ce, même en cas de maladies virales comme l’herpès zoster et l’herpès simplex.

Le reishi est avant tout un régénérant hépatique et il nettoie ainsi le sang ainsi qu’il en élimine les toxines. Il est très efficace en cas d’hépatites chroniques. Une fois le métabolisme hépatique amélioré le taux de lipides dans le sang s’abaisse.

Ses triterpènes inhibent les acides ganodermiques, la synthèse du cholestérol et l’accumulation des lipides. Ils réduisent aussi la pression sanguine et contrent l’agrégation des plaquettes.

En plus du foie, le reishi à une forte liaison avec les poumons. Il a un effet étonnant contre l’asthme, la bronchite chronique, la toux et l’essoufflement, la suffocation. Le reishi est très efficace contre les maladies chroniques des voix respiratoires ayant des conséquences sur l’oxygénation, vu qu’il améliore la saturation en oxygène. Ceci est très utile aux sportifs, c’est un tonifiant qui augmente l’endurance.

Une étude a été faite sur 900 soldats restés au Tibet à une altitude de 4700m. Malgré cet environnement pauvre en oxygène ils n’ont subit aucun effet secondaire tel que les vomissements ou maux de tête après l’administration du reishi. Un groupe témoin quant à lui a montré beaucoup plus de symptômes du mal des montagnes.

Le meilleur approvisionnement en oxygène du corps joue un rôle positif sur l’activité cardiaque: le reishi améliorant l’approvisionnement en oxygène du muscle du cœur, il aide à guérir les artères coronaires rétrécies, les arythmies cardiaques, l’oscillation tensionelle et l’insuffisance cardiaque. Le reishi ayant également une forte relation organique au foie, il est parfait contre les maladies de peau. En détoxifiant et purifiant le sang il répare tous types de maladies de la peau. Nous disposons ici d'ailleurs d’un effet anti-inflammatoire et antiallergique très utile.

Le reishi est recommandé en cas de fibromyalgie en raison de ses propriétés détoxifiantes. Il influence aussi souvent les symptômes végétatifs souvent associés à cette maladie en ce qu’il qu’il équilibre les états adrénergiques en agissant sur le vegetativum.

Le reishi est aussi conseillé en cas de dystrophie musculaire. Si votre musculature est ten­due ce champignon médicinal contenant de l’adénosine aura un effet calmant et relaxant sur les muscles ainsi qu’un rôle opposé à celui du neurotransmetteur acétylcholine. La transmission synaptique entre le nerf et la contraction musculaire lisse est réduite. Le reishi vous aide aussi avec son taux élevé en triterpènes à réguler la libération d’histamines qui augmentent sinon au cours d’un stress. Le reishi produit une amélioration des maladies neurologiques, particulièrement en cas de perte de forces, faiblesse nerveuse, mémoire défaillante, agitation intérieure et insomnie.

Grâce à l’activation des superoxydes dismutasess, du glutathion-S-transférase et de la laccase le reishi est en mesure de diminuer le stress oxydant.

Compilation des effets prouvés au cours d’études

  • La libération des histamines peut être empêchée grâce aux triterpènes.

  • En résulte une réduction du cholestérol total dans la plasma et le foie par une synthèse cholestérine réduite et / ou une accélération du métabolisme du cholestérol.

  • Utilisez le reishi en cas d’hépatite aiguë et chronique. Il agit de manière anti-inflammatoire et anti-fibrotique dans les cas de cirrhose du foie.

  • Les dommages oxydatifs du foie et des reins peuvent être évités.

  • Pour l’herpès zoster, il réduit les douleurs et éruptions cutanées.

  • Effet antiviral direct sur le virus de l’herpès simplex : évite la fixation de la cellule hôte et la pénétration.

  • Indépendamment de cela, que la prise s’opère avant ou après l’irradiation (rayons X) les plaquettes d’origines récupèrent plus rapidement au niveau du taux de leucocytes, de thrombocytes et d’érythrocytes.

  • Le reishi est neuroprotecteur et il favorise la différenciation des cellules nerveuses.

  • On peut utiliser le reishi en cas de dystrophie des muscles.

Domaines d’intervention dans la médecine traditionnelle chinoise

  • Propriétés: doux, chaud jusqu’à neutre.

  • Agit sur l’estomac, la rate, les poumons, le foie, les reins et le cœur.

  • Apaise et nourrit le cœur.

  • Déplace les toxines et disperse les accumulations.

  • Tonifie le Qi et le Xue, nourrit le sang.

  • Élimine la chaleur et le mucus.

  • Astringent.

  • Apaise l’esprit.

  • Tonique.

  • Sédatif.

  • En cas d’inflammation, d’hypertension artérielle, de maladie du foie, cancer, insomnie, de toux, d’étourdissements, contre l’anorexie, l’asthme, la bronchite, les ulcères d’estomac, l’arthrite, la neurasthénie, la néphrite, le mal des hauteurs et la dystrophie musculaire.

  • Pour l’immunomodulation.

Sources

  • Seong-Kug Eo,… - Possible mode of antiviral activity of acidic protein bound polysaccharide isolated from Ganoderma lucidum on herpès simplex viruses ; Journal of Ethnopharmacology 72 (2000) 475-481
  • Hobbs, C. - Medicinal Mushrooms ; Botanica Press, 1995
  • Prof. Dr. med. Ivo Bianchi - Moderne Mykotherapie ; Hinckel Druck, 2008
  • K.Tasaka,… - Antiallergic constituents in the culture medium of Ganoderma lucidum.(I) Inhibitory effect of oleic acid on histamine release ; Agents and Actions, vol. 23, 3 / 4 (1988)
  • Hiroshi Koda,… - The Biologically Active Constituents of Ganoderma lucidum (Fr.) Karst. Histamine Release – Inhibitory Triterpèness ; Chem. Pharm. Bull., 33(4), 13671374 (1985)
  • K.Tasaka,… - Antiallergic constituents in the culture medium of Ganoderma lucidum.(II) The inhibitory effect of cyclooctasulfur on histamine release ; Agents and Actions, vol. 23, 3 / 4 (1988)
  • Yearul Kabir,… - Dietary Effect of Ganoderma lucidum Mushroom on Blood Pressure and Lipid Levels in Spontaneously Hypertensive Rats (SHR) ; J. Nutri. Sci. Vitamineol., 34, 433-438, 1988
  • Guo-Liang Zhang,… - Hepatoprotective role of ganoderma lucidum polysaccharide against BCG-induced immune liver injury in mice ; World J. Gastroenterol 2002 August 15; 8(4): 728-733
  • Ying-Hua Shich,… - Evaluation of the Hepatic and Renal-protective Effects of Ganoderma lucidum in Mice ; Am. Journal of Chinese Med., Vol. 29, Nos.3-4, pp. 501-507, 2001
  • Yasuyo Hijikata, Seika Yamada - Effect of Ganoderma lucidum on Postherpetic Neuralgial ; Am. Journal of Chin. Med., Vol. XXVI, No. 3-4, pp. 375-381, 1998
  • Hsue-Yin Hsu,… - Radioprotective Effect of Ganoderma Lucidum (Leyss. Ex. Fr.) Karst after X-ray Irradiation in Mice ; Am. Journal of Chin. Med., Vol. XVIII, Nos. 1-2, pp. 61-69, 1990
  • William M.W. Cheung,… - Ganoderma extract activates MAP kinases and induces the neuronal differentiation of rat Pheochromocytoma PC12 Cells ; FEBS Letters 486 (2000) 291-296

Remarque

Les effets décrits reposent sur la prise de poudre de champignon médicinal, fabriquée à partir de champignons entiers. Demandez conseil à votre thérapeute avant de commencer votre traitement.